A fin 2016, la région Nouvelle-Aquitaine bénéficie d’un tissu entrepreneurial composé de 868 520 entités publiques et privées (sièges sociaux). En 2016, 56 678 entreprises ont été créées, contre 54 360 en 2015, soit une hausse significative de plus de 4%. Si l’on y ajoute les établissements secondaires, ce sont 978 099 établissements actifs qui ont pu être dénombrés dans la région fin 2016.

Avec une baisse concomitante des disparitions d’entreprises (cessations + liquidations judiciaires), passant de 43 373 en 2015 à 39 857 entités en 2016, la région Nouvelle-Aquitaine enregistre un beau dynamisme entrepreneurial. Son Indice de Indice de dynamisme économique*, rapport entre les créations et disparitions d’entreprises, évolue ainsi très fortement, de 1,25 en 2015 à 1,42 en 2016, se positionnant à 0,01 point seulement de la moyenne nationale (1,43).

C’est sans surprise la ville de Bordeaux qui regroupe le plus d’établissements avec 6,1 % du tissu entrepreneurial régional, suivie de Limoges et La Rochelle avec 1,8 % et 1,5 % des établissements.

L’ensemble des établissements régionaux emploie 1 584 840  salariés dont près de 536 000 dans les établissements secondaires implantés dans la région. Première encore du classement, Bordeaux avec ses 59 353 établissements, concentre près de 136 000 salariés, soit 8,5 % des emplois salariés régionaux. Limoges, Mérignac, Pau et Poitiers lui emboîtent le pas avec respectivement 63 845 (4 %), 38 117 (2,4 %), 36 664 (2,3 %) et 35 208 (2,2 %) des salariés régionaux.

Sur l’ensemble des entreprises régionales, les sociétés commerciales représentent près de 18 % du tissu entrepreneurial. Très largement majoritaires avec 722 233 entités actives, les TPE (Très Petites Entreprises) représentent 83,2 % de l’ensemble des entreprises régionales. A l’exception du département de la Vienne avec 79, 1%, tous les départements composant la Nouvelle-Aquitaine comptent plus de 80 % de TPE. Les PME (Petites Moyennes Entreprises), les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) et les Grandes entreprises comptabilisent quant à elles respectivement 27 220, 1 168 et 28  entités actives de Nouvelle-Aquitaine. Avec 376 entreprises, les Services collectifs représentent 33 % des ETI régionales, alors que sur les 28 Grandes entreprises que compte la région – dont 7 dans le seul département des Deux-Sèvres) – 16 sont comptabilisées dans les services financiers.

D’un point de vue sectoriel, c’est l’activité de l’Energie qui enregistre la plus forte augmentation du tissu entrepreneurial, avec une croissance supérieure à 11 % entre 2015 et 2016, loin devant la Distribution qui, en seconde position, enregistre une augmentation de plus de 5 % « seulement ». Toutefois, si le secteur de l’Energie a le vent en poupe pour les créations d’entreprises, il ne compte toujours que pour 1,7 % de la totalité des entités actives régionales, très loin derrière le Bâtiment & Travaux Publics qui, avec 25,2 % des entreprises régionales, est le premier secteur d’activités de Nouvelle-Aquitaine.

* L’Indice de Dynamisme Economique (IDE) d’Ellisphere est un ratio calculé sur 12 mois glissants, entre les créations et disparitions d’entités juridiques disposant d’un SIREN, en France métropolitaine. Les disparitions intègrent les liquidations judiciaires et les cessations (hors liquidations judiciaires).

Pour plus d’informations sur ces statistiques  pole_statistiques_economiques@ellisphere.com