Observatoire des entreprises n21A fin septembre 2014, sur 12 mois glissants et sur la France entière, le coefficient de dynamisme calculé par Ellisphere poursuit sa remontée, passant à 1,6 contre 1,3 un an plus tôt. Le redressement amorcé fin 2013 se confirme mais s’inscrit néanmoins en trompe-l’oeil.

En effet, le coefficient de dynamisme reste largement influencé par le succès du régime de l’autoentrepreneur. Ce dernier a profondément modifié le paysage de la création d’entreprise.

L’envie d’entreprendre semble prendre le pas sur les contraintes psychologiques (peur du risque) et techniques (difficultés à trouver des financements adaptés).

Share