Evolution du tissu entrepreneurial rhône-alpin au 1er trimestre 2014

Les créations d’entreprises à la baisse en Rhône-Alpes

A fin mars 2014, sur 12 mois glissants, la région Rhône-Alpes cumule près de 61 000 créations d’entreprises, soit environ 11%  du total France métropolitaine. En un an, la région enregistre une baisse des créations d’entreprises de 1,1 %, baisse néanmoins inférieure à celle enregistrée sur le plan national. A noter que fin mars 2013, le recul régional était supérieur à 2%.

Deux départements (Rhône et Isère), sur les huit que compte la région, représentent la moitié des immatriculations sur un an. Sur les 12 derniers mois, un tiers des créations est concentré sur le département du Rhône avec près de 20 000 nouvelles entités créées à fin mars 2014, un niveau stable sur un an. Viennent ensuite l’Isère avec près de 19% des créations d’entreprises et la Haute-Savoie avec 12%.

Près des deux-tiers (64,3%) des créations sont portées par 4 secteurs d’activités : le BTP (25%), suivi des Services aux entreprises (15%), des Services collectifs (11,5%) et des Services aux particuliers (10%).
9 secteurs sur les 23 suivis par Ellisphere connaissent une baisse de leurs créations, les plus importantes sont notées dans les Télécommunications
(-51%), suivies des Produits minéraux et Chimie (-22%). A l’inverse, les deux plus fortes progressions sont réalisées par la Pharmacie (+40%) et l’Energie (+73%).

Relative stabilité des défaillances sur un an en Rhône-Alpes

A fin avril 2014, la région enregistre environ 6 600 défaillances, soit 11% du volume national. Sur un an, la progression est limitée à +0,2% contre plus de 2% sur l’ensemble du territoire. A fin avril 2013, l’augmentation des défaillances en Rhône-Alpes était de près de 7%.

Sur 12 mois glissants, deux départements rhône-alpins cumulent près de 50% des défaillances régionales. Le département du Rhône est celui qui en compte le plus avec 27% du total, suivi de l‘Isère avec 21%.

En volume, trois secteurs représentent plus de 56% des dépôts de bilans : le BTP avec 31% des défaillances, les Services aux particuliers (16%) et les Services aux entreprises (9%).

Néanmoins, sur un an, 13 secteurs sur 23 étudiées connaissent une augmentation significative de leurs défaillances. A fin avril 2014, les progressions les plus importantes sont enregistrées dans la Pharmacie (+83%), ainsi que l’Energie, l’Agriculture et pêche où les faillites sont multipliées par 2 sur un an (+50%). A l’inverse, Produits minéraux et Chimie, Métaux et Biens d’équipement industriels évoluent fortement à la baisse, avec respectivement -28%, -12% et -9%.

Share