Au 1er trimestre 2017, 15 539 défaillances d’entreprises* ont été enregistrées en France métropolitaine, soit – 6,1 % comparé au 1er trimestre 2016. Sur 12 mois glissants (du 1er avril 2016 au 31 mars 2017), ce sont 56 586 entreprises qui ont été mises en redressement ou liquidation judiciaire contre 60 308 sur la période précédente, soit une baisse de 6,2 %. Ce recul fait suite à une baisse déjà significative de 4,4 % sur la période précédente (du 1er avril 2015 au 31 mars 2016).

Toutefois, si le nombre de défaillances diminue, le nombre d’emplois directement menacés par ces mêmes défaillances augmente. Ainsi, sur la période considérée de 12 mois glissants, 168 291 emplois sont menacés, soit une hausse de 11,3 % par rapport à la période précédente. En effet, les défaillances concernent davantage les entreprises dont les effectifs sont compris entre 3 et 19 salariés – plus de 20 % d’augmentation en moyenne pour ces catégories – tandis que le nombre de défaillances d’entreprises sans salarié baisse concomitamment de 28,9 %.

Selon l’ancienneté, les baisses de défaillances sont les plus marquées pour les entreprises de moins de 3 ans avec – 10,1 %, et les entreprises entre 3 et 5 ans avec – 9,7 %. Seule la tranche d’âge des plus de 20 ans enregistre une légère augmentation avec + 0,2 % sur les 12 mois glissants.

D’un point de vue sectoriel, ce sont les secteurs d’activités des Biens d’équipement du foyer, Biens d’équipement industriel et Energie qui enregistrent les baisses les plus importantes, avec respectivement – 18,3 %, – 15,7% et – 14 %. A l’opposé, les secteurs Agriculture & pêche ainsi que Transports & logistique subissent une hausse notable des défaillances avec + 4,8 % et + 4,6 %.

Enfin, sur un plan territorial, toutes les régions métropolitaines enregistrent une baisse générale des défaillances, à l’exception de la Corse. Les plus forts reculs sont notés en Centre-Val de Loire et Bourgogne-Franche-Comté, avec respectivement – 16,5 % et – 15 %, suivis des Pays de la Loire avec – 11,9 %.

* Entreprises ayant fait l’objet d’une ouverture de redressement ou d’une liquidation judiciaire directe sur le premier trimestre 2017 ou sur les 12 derniers mois (1er avril 2016 au 31 mars 2017) – Sièges sociaux uniquement avec code d’activité (NAF 2008) renseigné.

Pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Share