A fin juin 2017, et sur 12 mois glissants, la baisse du nombre de défaillances d’entreprises* se confirme, passant de 60 469 à 55 068 entités, soit une baisse de 8,9 % (- 8,8 % à fin mai 2017).

Cette évolution baissière est sensiblement plus marquée pour les entreprises individuelles avec – 9,6 % que pour les sociétés commerciales, – 9% ; cette évolution était inversée à fin mai 2017, mais dans les mêmes proportions.

Ce sont toujours les plus jeunes entreprises qui bénéficient de cette baisse, avec – 12,8 % pour les entités de 3 à 5 ans, et – 11,7 % pour les entités de mois de 3 ans.

En revanche, une dégradation de la situation persiste quant au nombre total des emplois menacés par les défaillances qui augmente significativement de 4,8 %, soit 168 205 emplois menacés à fin juin 2017 ; confirmation de la tendance relevée à fin mai 2017.

Pour toutes les régions, le taux de défaillances oscille entre 0,6 % et 0,7 %, à l’exception  des Hauts-de-France qui enregistre un taux de 0,8 %. Par ailleurs, l’ensemble des régions métropolitaines continue de profiter d’une diminution de leurs défaillances, avec un maximum de – 20,5 % pour Centre-Val de Loire qui caracole toujours en tête des territoires. Dans ce contexte régional plutôt favorable, seule la Corse reste pénalisée par une hausse notable de 7,4 % de ses défaillances.

Enfin, d’un point de vue sectoriel, les évolutions sont nettement plus contrastées. Certains secteurs d’activités bénéficient de très fortes baisses, avec plus de – 18 % pour Bien d’équipement du foyer, et Biens d’équipement industriel. A contrario, certains secteurs enregistrent des hausses marquées, atteignant + 8,9 % pour Bois, papier, carton & imprimerie, ou 5,6 % pour Pharmacie.

* Ouvertures de redressements judiciaires et de liquidations judiciaires directes à fin juin 2017, sur 12 mois glissants en France métropolitaine

Pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Share