Véritable relai de croissance pour les entreprises, l’export présente aussi des risques spécifiques. En effet, en plus du risque de défaillance des entreprises, il existe des risques politiques, climatiques, économiques ou encore des risques liés aux taux de change qui impactent les échanges commerciaux pour les entreprises tournées vers l’international. Dans ce contexte de risques potentiels très divers, les acteurs économiques font parfois face à une véritable incertitude dans leur prise de décision dans leur gestion clients et fournisseurs.

Pour répondre à cette problématique, Ellisphere a adapté ses solutions décisionnelles à l’international pour permettre aux entreprises de mieux appréhender leur stratégie à l’export et de poursuivre leurs échanges en toute sérénité avec leurs partenaires commerciaux.

Actualité politique : quel impact sur l’export ?

Les événements politiques récents tels que le Brexit, l’indépendantisme Catalan ou les directives prises par le président Trump aux Etats-Unis ont nécessairement un impact sur le climat des affaires. Ainsi, environ 1 700 sièges d’entreprises catalanes ont été transférés dans d’autres régions espagnoles suite à la récente crise politique en Catalogne.

« Le Royaume-Uni, l’Espagne ou les Etats-Unis ont des économies stables, ces pays ne présentent pas de risques majeurs du jour au lendemain, mais il faut bien entendu rester vigilants car leur évolution peut néanmoins avoir des répercussions sur la scène internationale ; et s’il y a une chose que le business n’aime pas, c’est l’incertitude » observe Stephen Lord, responsable des projets internationaux chez Ellisphere.

La question qui se pose ici est celle de l’accès à l’export pour les sociétés françaises : cet accès va-t-il devenir plus complexe, plus coûteux, les tarifs douaniers vont-ils évoluer… Ou des interrogations sur l’accès aux marchés tels que les BRICS, qui étaient considérés il y a encore quelques années comme les espoirs de l’économie mondiale avec des perspectives de débouchés intéressants pour les exportateurs, et qui connaissent aujourd’hui des ralentissements de croissance, et une augmentation des faillites.

Opportunités et risques des échanges commerciaux à l’international

Si conquérir des marchés extérieurs est une opération complexe, l’export reste un véritable relai de croissance pour les entreprises. Les sociétés qui exportent génèrent souvent de meilleurs résultats, sont financièrement plus stables, plus innovantes et moins dépendantes du marché domestique, grâce à la diversification de leurs débouchés et de leurs marchés.

Il existe en revanche des risques spécifiques aux échanges commerciaux à l’international. Ceux-ci peuvent prendre des formes différentes.

Citons le taux de change. Selon sa variabilité, il peut entraîner des surcoûts pour l’exportateur. La réglementation du transfert des devises est également une question à anticiper ;  il est par exemple interdit de sortir des devises du continent africain. Le risque politique, la stabilité d’un gouvernement peuvent être des freins aux échanges commerciaux. Ou encore, le risque de fraude qui devient de plus en plus fréquent et pernicieux avec la globalisation et l’essor d’Internet.

Dans ces environnements complexes, l’enjeu majeur des entreprises est par conséquent de déterminer la pérennité et la solvabilité de leurs partenaires étrangers, et de pouvoir anticiper les délais et défauts de paiement dont l’impact sur leur trésorerie peut être significatif, si ce n’est fatal. « Ce n’est pas parce qu’une entreprise est solvable qu’elle paie dans les temps. Si les directives européennes imposent aux entreprises de payer sous 30 ou 45 jours dans certains secteurs d’activités, il reste indispensable de vérifier que toutes les entreprises respectent ces réglementations » souligne Stephen Lord.

Une entreprise qui exporte doit se renseigner sur la législation et les pratiques du pays avec lequel elle souhaite commercer. Ce travail doit être fait pour chaque pays et chaque entreprise, au cas par cas.

Une facilité d’accès à l’information variable selon les pays

Le problème qui se pose pour bien connaître ses partenaires commerciaux étrangers est l’accès aux informations, très inégal selon les pays.

En premier lieu, il est nécessaire de vérifier l’existence légale d’une entreprise étrangère. Pour ce faire, il existe des registres d’entreprises qui attribuent des identifiants légaux aux sociétés. En revanche, chaque pays a sa particularité, y compris en Europe.

Aux Etats-Unis ou en Allemagne, les sociétés ne disposent pas d’un identifiant national unique, contrairement à la France où un numéro national SIREN est attribué à chaque entreprise. En Allemagne, une entreprise peut avoir un identifiant identique à celui d’une autre société, située dans une autre ville, ce qui crée une complexité supplémentaire.

Il en est de même pour l’information financière et les bilans des entreprises, la législation propre à chaque pays va faciliter ou compliquer cet accès. En Suisse par exemple, seules les entreprises cotées en bourse ont l’obligation de publier leur bilan. L’accès aux comptes des autres sociétés relève de l’impossible.

En France, une loi récente donne la possibilité aux micro et petites entreprises de choisir l’option de confidentialité afin de ne pas rendre publique leur bilan ou leur compte de résultat. « Ellisphere a cependant accès à ces documents confidentiels dont les informations alimentent nos scores, permettant ainsi de renseigner nos clients sur la probabilité de défaillance de leurs partenaires commerciaux » ajoute Stephen Lord.

Des solutions décisionnelles sur mesure

Ellisphere a développé des offres de services afin de répondre aux enjeux des entreprises à l’export. Le score de probabilité de défaillance fait partie des solutions proposées.

A l’international, les experts Ellisphere ont ainsi accès à des plateformes d’information sur les sociétés. Parallèlement, un travail de collecte des données est réalisé, avec l’aide de partenaires situés dans les pays concernés. D’ailleurs, Ellisphere est membre fondateur du réseau BIGnet, leader européen en information d’entreprise.

« Le principe est le même, peu importe le pays. Les experts se renseignent sur l’identité et la forme juridique de l’entreprise, ses effectifs, son activité, son actionnariat et ses bénéficiaires effectifs, ses données financières ainsi que ses comportements de paiement» précise Stephen Lord, actuel président de BIGnet.

Toutes ces informations permettent d’alimenter le score de probabilité de défaillance délivré sur chaque entreprise étudiée.

Pour ce qui est de la délivrance d’informations économiques et financières, Ellisphere propose des rapports sur les entreprises, que l’on peut consulter en ligne, en temps réel. Ellisphere réalise également sur demande des enquêtes qui se révèlent particulièrement adaptées aux besoins des entreprises exportatrices. En effet, avec ces enquêtes, l’information est disponible en différé mais est plus complète et personnalisée, répondant ainsi aux singularités de chaque pays. Cette prestation permet d’orienter véritablement l’analyse en fonction de la problématique du demandeur. Dans un premier temps, Ellisphere mandate ses partenaires dans les pays des entreprises concernées. Ceux-ci ont pour mission de collecter les informations. Une fois rassemblées, les experts Ellisphere déchiffrent les données, les traduisent et rédigent une analyse approfondie.

Des conseils pour aborder l’export plus sereinement

Quelques bons réflexes sont essentiels pour appréhender l’export en toute sérénité.

Dans un premier temps, il est primordial de « bien » choisir les pays sur lesquels on souhaite se positionner en cartographiant les spécificités et les risques potentiels (économiques, politiques, culturels). Il est ensuite nécessaire de définir tous les process décisionnels. On peut citer le ciblage, la gestion du risque et son monitoring. C’est l’action préventive qui est importante ; en ce sens, Ellisphere propose des solutions décisionnelles parfaitement adaptées.

En conclusion, la clé du succès à l’export est celle d’un bon accompagnement permettant de bénéficier d’un suivi de la solvabilité et de la pérennité de chaque partenaire commercial, et ce, quel que soit le pays ou l’activité.

*BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud

Pour en savoir sur les solutions d’Ellisphere à l’international

Partagez votre expérience : de quelle façon appréhendez-vous l’export ? Comment optimisez-vous votre collecte d’information et votre analyse du risque client à l’international ? Souhaiteriez-vous être accompagné ?

Héritière de 120 années d’innovations, Ellisphere est la référence de l’information décisionnelle en France et à l’international via le réseau BIGnet. Ainsi, Ellisphere accompagne et sécurise les prises de décisions des acteurs économiques – entreprises et financeurs – en leur délivrant de l’information économique et financière sur leurs partenaires commerciaux. Ces solutions d’information permettent aux acteurs économiques de faire face à leurs multiples enjeux, qu’il s’agisse de conquérir de nouveaux clients, de maîtriser leurs risques ou encore de se conformer à la réglementation. L’expertise des 350 collaborateurs d’Ellisphere contribue à développer des solutions innovantes, notamment en scoring, analyse financière ou notation privée.

Share