vignette_languedoc_roussillon_midi_pyreneesÀ fin février 2016, 899 630 entreprises actives sont enregistrées en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, soit 10,7 % de la population entrepreneuriale de l’Hexagone. Sur 12 mois glissants, le nombre d’entreprises actives a augmenté de 2,8 % dans la nouvelle région.

C’est l’Énergie qui tire principalement ce résultat vers le haut avec une augmentation très significative de sa population d’entreprises entre février 2015 et février 2016, à savoir +11,4 %. À l’opposé, les évolutions les plus faibles sont enregistrées sur les 3 secteurs suivants : les Télécommunications avec -3,8 % (357 entreprises), les Biens de consommation, -1,4 % (14 483 entreprises) et les Biens d’équipement du foyer, -0,3 % (5 689 entreprises).

Toutefois, en nombre d’entreprises, le Bâtiment et Travaux Publics (BTP) demeure l’activité la plus représentée, avec 31,1 % du tissu entrepreneurial régional, soit 279 833 entreprises à février 2016. Le BTP devance ainsi les Services collectifs qui rassemblent 16,3 % de l’ensemble de la population active sur la région (146 444 entreprises). La 3ème place revient au secteur Agriculture et Pêche avec 117 602 entreprises et 13,1 % de l’ensemble entrepreneurial régional. Les filières agricoles apparaissent diversifiées avec une place prépondérante pour la viticulture, les fruits et légumes et les grandes cultures. Cette région est le premier terroir viticole de France avec 35 % du vignoble français.

À l’inverse, la part la moins significative de la population d’entreprises s’inscrit dans les secteurs suivants : les Métaux, les Produits minéraux & Chimie ainsi que les Télécommunications avec respectivement 0,2 % (1 725 entreprises), 0,1 % (1 239 entreprises) et 0,04 % (357 entreprises).

graphique1_publi_Objectif_LR

Ce sont les départements de l’Hérault, de la Haute-Garonne et du Gard qui concentrent la majorité des entreprises régionales, avec respectivement 21,6 %, 19,1 % et 12,2 %. À contrario, les départements de l’Ariège et de la Lozère sont les moins peuplés, avec 2,7 % et 1,6 % des entreprises régionales.

Enfin, une grande part des entités de la nouvelle région est représentée par des entreprises individuelles, soit 46 %. Les sociétés commerciales rassemblent quant à elles 21 % des entités régionales.

Share