vignette_batiment_et_travaux_publicsUn dynamisme essentiellement porté par le sous-secteur de l’Immobilier

Le Bâtiment et Travaux Publics (B.T.P.), premier secteur économique français en nombre d’entités actives (2,7 millions d’unités, soit 31,5 % de l’ensemble des acteurs français), présente toujours un Indice de Dynamisme Economique (IDE)* largement supérieur à celui de l’Hexagone, 1,6 contre 1,4. Ainsi, à fin juin 2016 sur 12 mois glissants, les créations progressaient de 2,5 %, quand dans le même temps, les disparitions (cessations et liquidations) reculaient de 8 %.

Ce dynamisme demeure essentiellement porté par le sous-secteur de l’Immobilier (activités de promotion, location, agences et services liés), et plus particulièrement par l’Immobilier commercial ou d’entreprises. A fin juin 2016, avec près de 101 600 immatriculations sur un an, l’Immobilier représentait 67,3 % des immatriculations dans le BTP.

Selon les dernières enquêtes de l’INSEE auprès des promoteurs, la demande de logements neufs s’est renforcée et les perspectives de mises en chantier s’améliorent. Le maintien d’avantages fiscaux spécifiques et de taux de crédits extrêmement bas poussent primo-accédants et investisseurs à finaliser leurs achats.

Le tissu entrepreneurial de la Construction et des Matériaux de construction toujours en recul

A l’opposé, le tissu entrepreneurial des sous-secteurs de la Construction (environ 578 000 unités actives) et des Matériaux de construction (environ 32 800 unités actives) reste orienté à la baisse. Dans un marché désormais dominé par quelques grands groupes donneurs d’ordres, le nombre de nouveaux entrants, petits sous-traitants en particulier, poursuit sa lente érosion, même si le nombre de disparitions tend à diminuer légèrement.

Le sous-secteur de la Construction enregistre une disparition nette de fonds depuis fin 2014, dont près de 9 000 sur un an à fin juin 2016. Ces mauvaises performances s’inscrivent dans un contexte d’importantes radiations d’autoentrepreneurs déclarés sans activité depuis plus de 18 mois.

De son côté, l’IDE des Matériaux de construction décline depuis 2012. Ce secteur reste largement dépendant de celui de la Construction, son principal donneur d’ordre, et suit logiquement la même tendance. 600 fonds ont ainsi disparu sur un an à fin juin 2016.

graphique_focus_btp

*L’Indice de Dynamisme Economique (IDE) est le rapport entre le nombre de créations et le nombre de disparitions d’entreprises sur une période donnée.

Contact pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Share