Un outil au service du développement commercialComme la plaquette commerciale,  le site internet  « vitrine » doit ressembler à l’entreprise.  Il permet de communiquer son catalogue de prestations et/ou de produits, d’informer les clients et prospects. Il n’y a pas de gestion de panier et d’outil de paiement sécurisé. Il reprend dans ses onglets les thématiques telles que Qui suis-je ? Quelle est mon offre ? Quelles  sont mes axes de différentiations ? Dans le parcours clients, ces informations ont  pour objectifs de donner envie d’entrer, d’aller plus loin dans le contact avec la société

Cette logique de contact passe la plupart du temps par les résultats de  moteurs de recherche au milieu de milliers d’informations concurrentes. Statistiquement, un internaute va  rarement au-delà de la deuxième page des résultats de recherche, il est donc nécessaire de travailler au référencement du site  pour obtenir la meilleur visibilité possible

Un site E-commerce ou site Internet marchand permet, quant à lui, de vendre des produits ou prestations sur Internet.  Il reprend les thématiques  du site vitrine.  Une fois l’internaute attiré  reste l’essentiel à accomplir : le convertir en acheteur. Pour cela, il faut travailler :

  • son offre, pour avoir un positionnement clair et percutant,
  • son image, pour créer de la proximité et de la préférence,
  • son expérience client, pour  offrir un relationnel de qualité.

Une étude réalisée par le panel d’e-commerçants WL Panel a démontré que le meilleur jour de la semaine en terme de volume de transactions E-Commerce était le mercredi, et que le mois le plus rentable était janvier. La gestion d’un site internet marchand demande un large panel de compétences. De fait, beau­coup d’équipes sont impliquées : équipes produit, communication, marketing, informa­tique mais aussi commerciale, financière, stratégie, etc.

Selon la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance),  au 2ème  trimestre 2014, on dénombrait 147 200 sites marchands actifs en France, soit 15% de plus en un an (il y avait 128 000 sites en juin 2013). A la fin de cette année, ils devraient être près de 160 000.

Les français sont de plus en plus nombreux à parcourir le net à la recherche du meilleur prix et commencent à acheter des produits qu’ils n’avaient jamais achetés en ligne auparavant.  D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie, plus de 34 millions d’internautes ont effectué des achats sur Internet, soit près d’1,5 million de cyberacheteurs supplémentaires en 1 an (+5%).  Ils ont passé en moyenne 14,7 commandes sur internet au cours des 6 derniers mois. Le panier moyen déclaré des cyberacheteurs reste en revanche stable : 89€ contre 90€ il y a un an.

C’est dans ce paysage que les 2 716 027 noms de domaine en .fr sont un  vecteur fort de croissance du développement commercial des entreprises.

Share