De forts contrastes sectoriels

A l’inverse des régions, l’IDE* des secteurs d’activités apparaît plus constaté. Neuf d’entre eux affichent en 2016 un IDE inférieur à un, marquant des difficultés persistantes et une baisse du nombre d’entités économiques actives. A l’inverse, d’autres surperforment et présentent même un IDE supérieur à deux, soit plus de deux créations d’entreprises pour une disparition.

En 2016, les secteurs ayant connu le plus de mouvements d’entreprises, tant de créations que de disparitions (cessations et liquidations judiciaires), sont sans surprise le Bâtiment & Travaux Publics, ainsi que les Services aux entreprises. Autre secteur habituellement sur le podium, les Services aux particuliers marquent néanmoins le pas, dans un contexte fiscal et réglementaire plus contraignant et/ou fluctuant.

Le secteur Transports & Logistique en grande forme

Parmi les plus belles performances, le secteur Transports & logistique se porte bien en 2016. Il bénéficie d’une progression exceptionnelle de ses créations d’entreprises (+ 52 % sur un an), compensant largement une hausse des disparitions (+ 17,1 %), doublée d’un taux de sinistralité significatif (11 %). En conséquence, il affiche un IDE record de 2,19, en progression d’un demi-point par rapport à 2015. En effet, en 2016, ce secteur a bénéficié d’un dispositif de libéralisation de certaines activités avec la loi Macron, accompagné d’une croissance du marché du petit colis (ventes internet), offrant ainsi  des opportunités à de nouveaux intervenants.

Enfin, le secteur Distribution affiche de belles performances avec la 3ème plus grosse croissance de créations d’entreprises (+ 13,3 %) et un recul très significatif de ses disparitions (- 9,3 %).

 

Forte sinistralité dans trois secteurs

Parmi les neuf secteurs d’activités toujours à la peine, l’Agroalimentaire continue de perdre des entreprises depuis 2008, avec un taux de sinistralité important (22,7 % du total des disparitions). Ce secteur reste pris en tenaille entre la concurrence internationale et la pression sur les marges de la grande distribution, sans oublier les différentes crises alimentaires. En 2016, les secteurs Textile-Habillement-Cuir et Biens de consommation sont ceux qui ont perdu le plus de fonds de commerce, avec respectivement 1 239 et 1 766 entités.

* L’Indice de Dynamisme Economique (IDE) d’Ellisphere est un ratio calculé sur 12 mois glissants, entre les créations et disparitions d’entités juridiques disposant d’un SIREN, en France métropolitaine. Les disparitions intègrent les liquidations judiciaires et les cessations (hors liquidations judiciaires).

Pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Share