vignette_transports_routiers_de_voyageursDepuis 2007, la création d’entreprises dans les Transports routiers de voyageurs n’a cessé de croître. Sur la période 2007 à 2015, près de 9 600 nouveaux acteurs sont apparus, toutes activités et formes juridiques confondues. Le taux de survie de ces nouveaux entrants reste largement positif : plus des 2/3 d’entre eux sont toujours actifs en 2016 (67,5 %).

Ces arrivants se sont largement concentrés sur le NAF 4939B-Autres transports routiers de voyageurs (76 %)*. Le quart restant (24 %) se répartit à peu près également entre les Transports urbains et suburbains de voyageurs (NAF 4931Z) et les Transports routiers réguliers de voyageurs (NAF 4939A). Une autre forte concentration est notée dans le choix de la forme juridique d’exploitation des fonds de commerce. Depuis 2009, les immatriculations d’entreprises individuelles ont largement pris le pas. En effet, avant cette date, leur niveau s’établissait à 20 % des inscrits ; depuis 2009, il dépasse les 50 %. Faut-il y voir les effets de la libéralisation du cabotage sur les lignes internationales ou l’arrivée du statut d’auto-entrepreneur, tous deux en 2009 ? Deux mesures qui auraient conduit à l’immatriculation de nombreux chauffeurs mettant leurs compétences au service d’exploitants de lignes déjà en place.

graph_creations_entreprises_transports_routiers

Géographiquement, les créations se concentrent en Ile-de-France avec près de 70 % des immatriculations. Cette concentration s’explique par le poids de ce bassin économique, tant par le nombre de consommateurs que par la présence des grands donneurs d’ordre du Transport de voyageurs. Loin derrière l’Ile-de-France, les régions Auvergne Rhône-Alpes et PACA comptabilisent respectivement 10% et 6% des créations d’entreprises en France.

Avant même l’entrée en vigueur de la loi Macron en 2015, libéralisant un peu plus le marché des autocars, les nouveaux opérateurs, même de taille modeste, avaient déjà un impact favorable sur l’activité des Transports routiers de voyageurs. Outre un bon taux de survie, ces nouvelles entreprises ont été créatrices d’emplois et de valeurs. Ainsi, à fin 2015, près de 21 700 postes salariés ont été déclarés par les entreprises créées depuis 2007 et toujours actives, soit en moyenne 3 salariés par entreprise. De même, à fin 2015, les entreprises ayant publié leurs comptes cumulaient un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros, avec un chiffre d’affaires moyen de 226 000 euros.

* Ce segment comprend l’organisation d’excursions en autocars, la location d’autocars avec conducteur à la demande, les circuits touristiques urbains par car, les autres services occasionnels de transports routiers à la demande et plus confidentiellement le transport de voyageurs par véhicule à traction humaine ou animale.

 

Share