Observatoire des entreprises n°17Depuis 2008, la part des entreprises françaises ayant déclaré un chiffre d’affaires à l’export n’a cessé de s’éroder, passant de 14,3 % à 12,3% en 2012. Après avoir marqué un recul en 2009, année de crise, la part de chiffre d’affaires à l’export déclarée par les entreprises est repartie à la hausse dès 2010, sans retrouver pour autant son niveau de 2008. Et ce, en dépit de l’accalmie de la crise de la zone euro en 2012.

Concernant la typologie des entreprises déclarant un chiffre d’affaires à l’export, les sociétés commerciales représentent la quasi-totalité des entreprises considérées. Parmi les sociétés commerciales, les plus importantes en nombre sont les Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL) avec près de 63%, les Sociétés par Actions Simplifiées (SAS) occupent la seconde place avec une part de 30,2%. Cependant, en valeur, ces mêmes SAS représentent 66,3% du chiffre d’affaires déclaré à l’export, suivies des Sociétés Anonymes (SA) à conseil d’administration avec 18,6%. Les SARL ne représentent finalement que 8,5% du chiffre d’affaires export total.

Par effectif, le nombre d’entreprises déclarant un chiffre d’affaires à l’export se concentre dans la tranche de 1 à 9 salariés avec 52%. Alors qu’en valeur, le chiffre d’affaires est essentiellement le fait des sociétés de plus de 50 salariés totalisant 70,2% dont les capacités matérielles et financières sont plus importantes.

Même si la part de chiffre d’affaires déclarée à l’export monte en puissance au-delà de 5 ans d’existence, 63,4% des entreprises exportatrices ont dépassé les 10 ans d’existence. Plus encore, les sociétés de plus de 20 ans cumulent 63% du chiffre d’affaires export contre seulement 26% pour la tranche de 10 à 20 ans.

Accédez à l’observatoire des entreprises n°17 publié par Ellisphere.

Share